Transformer nos défauts en qualités

Et si on transformait nos défauts en qualités? quand on le veut vraiment ce n’est pas impossible!

Il y a un trait de personnalité que je détestais depuis petite : la sensibilité! Car je me suis trouvée plusieurs fois dans des situations gênantes comme :

  • Pleurer dans tous les mariages alors que l’on connaît très peu les mariés voir pas du tout
  • Regarder une 52 ème fois le film « La ligne verte » et pleurer à chaque fois que John Coffey décède
  • Rigoler à en faire pipi dans sa culotte
  • etc.

J’en avais marre de montrer indirectement ma « fragilité » et « naïveté » car dans mon passé et même il n’ y a pas si longtemps que ça, des personnes en ont profité pour l’exploiter et le tourner à leur avantage/intérêt autant dans le côté personnel que professionnel (heureusement que j’ai du caractère, j’ai bien envoyé balader ces personnes-là au moment où ils ne s’y attendaient absolument pas et j’ai coupé les ponts avec ce type de personne. Pas de vengeance, la roue tourne donc je sais très bien que leur destin s’en chargera ahah!)

Geraldine Chaplin Madrid 2001

Geraldine Chaplin Madrid 2001

Encore un défaut de la sensibilité : prendre trop à cœur les choses impulsivement! Très touchée par des paroles méchantes ou déplacées, révoltée d’une injustice, blessée profondément par une trahison dans n’importe quelle situation, etc. Tout cela peut devenir douloureux au quotidien…

Je me suis dit quoi que je ferais je ne changerais pas, chez certaines personnes comme moi c’est pour toujours. Donc j’ai voulu la transformer en qualité et en tirer le meilleur! Je m’en sers dans mon métier de photographe, grâce à ma sensibilité je suis créative et je donne le meilleur résultat possible. Mes clients en sont toujours satisfaits et les personnes que je connais depuis des années me disent que j’évolue positivement (un grand compliment quand on est artiste). De plus je l’utilise également pour être à l’écoute des autres personnes, d’apprécier les douceurs de la vie, réfléchir et comprendre les relations humaines.

Christy Turlington Estelle Lefebure Karen Alexander Linda Evangelista Rachel Williams Tatjana Patitz Vogue usa 1988

Christy Turlington – Estelle Lefebure – Karen Alexander – Linda Evangelista – Rachel Williams – Tatjana Patitz – Vogue USA 1988

Comment l’apprivoiser ?

Avec l’expérience de la vie, au fil du temps on apprend à moins prendre à cœur les choses, avec plus de recul. L’émotivité est toujours là mais on apprend à la sentir venir et on la détourne, en pensant à autre chose, en faisant autre chose…

A votre tour de rendre votre vie meilleure 😉

 

(Photographies par mon maître Peter Lindbergh)

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *