Colorimétrie en conseil en image

Depuis des années j’exerce le métier de photographe de mode. Passionnée d’image de soi et d’esthétique, j’ai voulu passer un diplôme de Consultant en Image auprès de Caroline Baly (animatrice dans « Comment ça va bien? » sur France 2 aux côtés de Stéphane Bern) pour valoriser l’image de mes client(e)s particuliers et entreprises. Aujourd’hui je vais vous communiquer la technique de la colorimétrie :

fanny dussol explication colorimétrie

Tout d’abord, la cliente doit être démaquillée ensuite on place un foulard blanc et une blouse blanche à notre cliente pour ne pas que ses couleurs vestimentaires et sa couleur de cheveux soient influentes au jeu des foulards. De plus un miroir en face d’elle, pour qu’elle voit d’elle-même le résultat de la colorimétrie.

La colorimétrie en conseil en image est réalisée avec des foulards à matière spécifique (cela ne sert à rien d’en acheter en grande surface, cela ne marchera pas!), on place 2 foulards de la même gamme de couleurs dont l’un ton chaud et l’autre ton froid. Exemple : un foulard bleu « chaud » et ensuite un foulard bleu « froid » pour savoir si notre cliente fait partie des tons chauds ou des tons froids… en dessous de son cou on le remarque de suite à son teint s’il est lumineux ou pas, si cela va ressortir les rougeurs ou au contraire les atténuer , idem pour les cernes et le blanc des yeux. Cette comparaison va être déterminante sur le choix de tous les jours notamment sur votre maquillage, couleur de cheveux, vos tenues vestimentaires puis les accessoires (bijoux, foulards, lunettes, ceintures, chapeaux, sac à main, …).

(Dans chaque gamme de couleurs il y a un ton chaud et un ton froid : jaune chaud et froid, rose chaud et froid, vert chaud et froid, etc. Cela n’a rien à voir avec les couleurs primaires que l’on apprend à l’école!)

ATTENTION : J’ai visité pas mal de blogs ou de sites qui communiquaient la technique des 4 saisons avec les foulards. Elle existait en début des années 2000 mais aujourd’hui les techniciens se sont aperçues que c’était une TECHNIQUE TOTALEMENT FAUSSE! Les clientes payaient pour au final ne pas réellement comprendre ce processus et qu’au fil du temps elles remarquaient elles-mêmes que ce n’était pas cohérent et que cela ne marchait pas.  Puis soyons un peu lucide, vous vous voyez porter des couleurs d’été en hiver? et porter juste 5 camaïeu de couleurs toute votre vie? … En plus on n’a pas vraiment le choix car généralement les boutiques de vêtements et accessoires restent loyaux aux couleurs des saisons donc bon… D’où aujourd’hui on utilise la technique des tons chauds et des tons froids et dont les clientes la respecte au fil du temps avec une meilleure compréhension, pour l’instant aucunes n’ont regretté cette récente approche.

fanny dussol colorimétrie

N’hésitez pas si vous avez des questions ou des suggestions 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *